Jeudi 19 Avril 2018
taille du texte
   
Mardi, 06 Juillet 2010 06:19

Actualité 05/07/2010 France

Revue de presse...
Services et gestion 
Niches fiscales toujours plus menacées .- Le rapport annuel de Gilles Carrez sur l'application des mesures fiscales pointe à nouveau le doigt sur les niches fiscales que le gouvernement prévoit de raboter un peu plus. Le crédit d'impôt immobilier pourrait être supprimé. G. Carrez estime aussi que les baisses d'impôts et transferts aux collectivités ont fait perdre 100 milliards à l'Etat depuis 2000.(Echos, Tribune, Figaro)
Bonus des traders encadrés .- Le Parlement européen doit voter mercredi l'encadrement des bonus des traders qui entrera en vigueur en 2011 et va plus loin que le G20 ce qui fait protester les banquiers.(Tribune)
Stress Test des banques le 23 juillet .- Christine Lagarde a annoncé que les «stress tests» des banques seront publiés le 23 juillet.(Tribune, Echos)
Ventes à nu : l'Allemagne adoucit l'interdiction .- Le Bundestag a voté l'interdiction des ventes à nu mais l'a adoucie (interdite en fin de journée mais autorisé en cours) et a renoncé à permettre au gouvernement d?interdire les produits financiers dangereux.(Tribune)
Droit social du pays d'origine: une décision favorable.- Le tribunal correctionnel de Bobigny a relaxé la compagnie low-cost espagnole Vueling de l'accusation de travail dissimulé estimant possible le détachement d'un salarié en gardant le régime de sécurité sociale du pays d'origine si celui-ci est d'accord et si la durée est inférieure à un an. L'Urssaf et le pôle emploi font appel, mais une confirmation aurait des conséquences favorables pour Easyjet ou Ryanair.(Tribune)
Gestion des risques .- Un groupe de travail de l'AMF vient d'actualiser un référentiel publié en 2007 sur le contrôle interne et la gestion des risques.(Tribune)
Contre la suppression de l'obligation de tenue des comptes.- L'Ifec, (institut français des experts-comptables et commissaires aux comptes) redit son opposition au projet de Michel Barnier de suppression d'obligation de tenue de comptes annuels pour les micro-entités, estimant qu'il s'agit d'un outil efficace de pilotage de l'entreprise, même petite.(Tribune)
Un syndicat des commissaires aux comptes .- L'Union des commissaires aux comptes de Paris (UCCP) et le syndicat ANACACI fusionnent pour devenir le syndicat national des commissaires aux comptes.(Tribune)
Tendances 
Deux ministres débarqués .- Christian Blanc, secrétaire d'Etat au Grand Paris et Alain Joyandet secrétaire d'Etat à la Coopération et à la Francophonie, touchés par les accusations de dilapidation d'argent public, ont démissionné hier.(Echos, Figaro, Tribune)
Conjoncture morose .- Les marchés redoutent une rechute de l'économie. Le dollar recule sous l'effet de mauvaises statistiques américaines, notamment pour les créations d'emplois. Aux Etats-Unis cependant les créations d'emplois sont tirées par les entreprises familiales; En Amérique du Sud, l'Argentine, tirée par son voisin le Brésil, pourrait atteindre les 8% de croissance. En France, le nombre d'heures supplémentaires remonte (9,6 heures en moyenne au 1er trimestre : près de +10% sur un an ). A Aix-en-Provence, Christine Lagarde tente la synthèse entre rigueur et relance en parlant de «rilance» (rigueur et investissement).(Echos, Figaro, Tribune)
Affaires 
Entreprises publiques vers plus de rigueur .- EDF annonce un vaste plan d'économies sur ses achats. La Cour des comptes pointe la Poste du doigt pour son manque de compétitivité.(Echos)
Conseil en management en panne .- Le secteur du conseil en management n'a pas retrouvé ses rythmes de croissance d'autrefois et a même reculé de 7% sur 2009-2101, selon Syntec.(Echos)
L'info
Juguler le surendettement
Au 31 mars, le nombre de dossiers de surendettement affichait une hausse annuelle de 10%, avec 217.000 dossiers déposés et 183.000 jugés recevables d'avril 2009 à mars 2010. Le montant moyen des encours a atteint 45.227 euros en mars 2010. L'association Cresus, qui vient en aide aux personnes victimes de surendettement, a enregistré en 2009 une hausse de +64%?du nombre de ménages aidés (48.517). Les mesures pour lutter contre le surendettement se multiplient : création prochaine d'un registre national des crédits (sous réserve de l'avis favorable de la Cnil), principe de création d'un répertoire des crédits actés??Cresus souhaite impliquer les banques dans sa démarche, afin de les inciter à détecter au plus tôt les ménages en difficulté.?Un accord expérimental a déjà été passé en ce sens avec la Banque Postale Financement.

Le débat
Laissons les banques tranquilles !
Les banques ne doivent pas subir une nouvelle taxe, estime Frédéric Sautet, économiste au Mercatus Center (Echos, 30/06). Il affirme que cette «rustine» ne saurait être suffisante pour empêcher l'emballement d'un endettement, «provenant en grande partie d'un considérable excès de dépenses publiques».?Selon lui, les banques ne sont pas responsables de la crise actuelle : «Ce sont la politique monétaire suivie aux Etats-Unis depuis 2000 et l'aléa moral créé par les réglementations pour, notamment, promouvoir le marché immobilier américain qui sont les sources de la débâcle financière». Les banques sont déjà assez taxées, et la récente réforme de la taxe professionnelle doit leur coûter pas moins de 100 millions d'euros. La création d'un fonds de garantie ne serait pas non plus efficace d'après Sautet, prenant en exemple le fonds européen de garantie contraignant les pétroliers à cotiser pour indemniser les victimes de marées noires.?Malgré la crise, les banques ont continué à «bien travailler», avec un volume de prêts aux particuliers en augmentation de 2,7%, alors que le PIB de la France diminuait de 2,2%.?Et qui sait si cette taxe ne serait pas répercutée, au moins en partie, sur le client final ? La logique de la taxe doit faire place à la logique de responsabilité, en aidant les acteurs du marché à adopter une gestion sereine et raisonnée des risques potentiels.

Agenda

Lundi 5 juillet
---> Stéphane Richard, dircteur de France-Télécom, présente ses objectifs 2010-2015
--> Ventes de détail en Europe (mai)
---> Session plénière au Parlement européen (jusqu'au 8)
Mardi 6 juillet
---> Le conseil supérieur de la fonction publique d'Etat rend son avis sur la réforme des retraites
---> Débat d'orientation des finances publiques à l'Assemblée
---> Vote de la loi de modernisation de l'agriculture
Mercredi 7 juillet
---> Examen du projet de loi sur le dialogue social dans les TPE à l'Assemblée nationale
---> Balance commerciale en mai
Jeudi 8 juillet
---> Réunion de la BCE

Last modified on Mardi, 30 Novembre 1999 01:00
French (Fr)English (United Kingdom)

Parmi nos clients