Mardi 23 Juillet 2019
taille du texte
   
Mardi, 31 Mai 2011 18:00

Bouches-du-Rhône Le petit garçon «en état de mort cérébrale»

«L'enfant est en état de mort cérébrale», a confirmé l'Assistance-publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) dont dépend l'hôpital marseillais de la Timone où est hospitalisé l'enfant. «Il est encore maintenu artificiellement en vie dans le service de réanimation», a précisé l'AP-HM. Une source proche de l'enquête avait indiqué dans un premier temps que le circulateur artificiel qui le maintenait en vie malgré son état de mort cérébrale avait été débranché. Un point presse est prévu mercredi à 10h au palais de justice de Tarascon, a indiqué le procureur.

Selon la source proche de l'enquête, la thèse accidentelle est privilégiée. Depuis la survenue des faits, le parquet de Tarascon étudiait deux hypothèses, l'accident et la tentative de suicide. Le garçon, qui se trouvait en réanimation, dans un coma profond, avait été hospitalisé à la Timone à Marseille, où il avait été transporté par hélicoptère jeudi matin.

Ce sont les enseignants de l'école André-Benoît-Anne-Franck, située dans le quartier Trinquetaille, sur les bords du Rhône à Arles, qui avaient donné l'alerte à 9h50. Suivant les conseils téléphoniques des secours, les institutrices lui avaient prodigué un massage cardiaque pendant dix minutes, avant que les médecins du Samu ne prennent le relais, selon l'AP-HM. Le ministre de l'Education Luc Chatel, venu sur les lieux du drame jeudi en fin d'après-midi, avait rendu hommage à l'ensemble de l'équipe éducative. L'enquête avait été confiée au commissariat de police d'Arles, tandis qu'une enquête administrative avait été ouverte par le Rectorat d'Aix-Marseille.

(L'essentiel Online/AFP)

Last modified on Mardi, 31 Mai 2011 18:20
French (Fr)English (United Kingdom)

Parmi nos clients