Vendredi 28 Avril 2017
taille du texte
   
Vendredi, 30 Juillet 2010 13:47

Actualité 29/07/2010 Poitou-Charentes

Escalux s'offre un robot pour ses escabeaux
Dans la Vienne, l'entreprise montmorillonnaise Escalux (45 salariés et un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros) a investi 200.000 euros dans l'installation d'un robot d'assemblage des escabeaux.?9 mois de travail ont été nécessaires pour mettre en place cette machine, qui permet d'améliorer la qualité des escabeaux ménagers produits par l'usine (180.000 par an). L'escabeau ménager représente 25 à 30%?des ventes de l'entreprise et 50% de son chiffre d'affaires. (NR86 page 21 - CP page 21)

Grammatico TP?en redressement
Grammatico TP, entreprise de travaux publics de 43 salariés dont le siège est à Genac (Charente), a été placée en redressement. La conjoncture a fragilisé l'entreprise, dont le volume d'affaires a chuté de 30% en 2009.?La concurrence sur les prix pratiquée par les grands groupes est aussi avancée comme une raison des difficultés.?Le carnet de commandes est toutefois garni, et le chantier de la LGV?attendu.?Le dossier sera rééxaminé le 30/09. (CL page 43)

RÉGION 
  Safran toujours épris de Zodiac
Pourtant déjà éconduit deux fois, Safran redit son intérêt pour Zodiac. (Echos p. 16)

Charente 
  C'est fini pour C2G (travail verrier)
L'entreprise de travail verrier C2G à Cognac (une dizaine de salariés) a été placée en liquidation. Elle n'avait qu'un seul client, St-Gobain Emballage, qui a décidé de cesser sa demande de prestations au 30/07. (CL p.4)

Aide pour Emballages Plastiques 16
La Région a voté une avance remboursable de 35.000 euros à la SARL Emballages Plastiques 16 de Mansle (extrusion-soufflage du plastique) pour ses investissements et sa R&D. (CL p.29)

Papeteries : réunion lundi
Les papeteries de la Veuze et de Saint-Michel (180 salariés), appartenant au groupe d'Alain Dubois, accusent plusieurs millions d'euros de pertes. Une 4e réunion a lieu lundi à la préfecture pour tenter de trouver des solutions afin de sauver ces entreprises. (SO16 p.16)

Compobat : salariés dans l'attente
Les salariés de Compobat se sont rendus au tribunal de commerce pour connaître la situation de leur entreprise, qui doit cesser son activité à Ruffec à la fin de l'année. Mais le tribunal de commerce attend les comptes pour se prononcer. (CL p.29, SO16 p.17)

Projet de ferme bio : controverses
C. Torregrosa, qui envisage de racheter le château de Monchoix à Rougnac pour y implanter une ferme bio, suscite la polémique. Une agence de communication de l'Oise a contacté «Charente Libre» pour exposer ses déboires avec C. Torregrosa. Elle prétend que son utilisation du label AB est usurpée. (CL p.4)

Lidl tout neuf rue de Bordeaux
A Angoulême, Lidl a été fermé 7 semaines pour des travaux de modernisation. Le Lidl de Soyaux fermera en octobre pour des travaux similaires. A Soyaux, Grand Frais construit un magasin qui ouvrira à la fin de l'année. A St-Simeux, M. Brossard est la nouvelle gérante du multiple rural. A Chasseneuil, S. Lacroix a ouvert une sandwicherie. (CL pp.7-16-31, SO16 pp.20a-20b)

Solidarité sur le chantier international
Tous les étés, les chantiers internationaux rassemblent des jeunes venus du monde entier pour travailler sur un projet commun. En Charente, ils rénovent par exemple un moulin racheté par l'association Marpen à Nanteuil. L'association Solidarités jeunesses restaure un four à pain à Bourg-Charente. (CL p.3)

Insertion des handicapés
Cet été, la mairie d'Angoulême a embauché trois jeunes en situation de handicap. (CL p.8)

Débuts difficiles du Pass'culture
Le Pass'culture lancée en 2009 par la municipalité d'Angoulême pour aider les jeunes, Rmistes et retraités à accéder à la culture, n'a pas trouvé son public : seules 213 personnes ont été séduites. (CL p.6)

Du changement au sein du festival de la BD
Dominique Bréchoteau n'a pas été réélu au conseil d'adminitsration du festival de la BD. Patrick Auzou quitte aussi le conseil d'administration, tandis que Isabelle du Portal, Michel Jouin et Nicolas Vauzelle y font leur entrée. (CL p.7)

Pôle multiservices en Montmorélien
A Montmoreau, le pôle multiservices va être réalisée en deux tranches, pour un total de 1.500.000 euros. (CL p.18)

Verrière neuve à l'Ampélopôle
A Cherves-Richemont, la verrière de l'Ampélopôle, qui avait été détruite par la tempête de 2009, a été reconstruite et inaugurée le 22 juillet. (SO16 p.18)

Charente-Maritime 
  Raccourci met la visite sur téléphone
L'agence web rochelaise Raccourci développe des logiciels pour le tourisme, utilisables sur smartphones. Raccourci contrôle les filiales Idnet Marketing (webmarketing) et Phonelabs (développement d'applications smartphones). Il devrait atteindre 1 million d'euros de CA en 2010. (CL p.5)

Permis de construire annulé pour BSP
La cour administrative d'appel de Bordeaux a annulé le permis de construire accordé au promoteur rochelais BSP Promotion. Ce dernier souhaitait réaliser 18 villas de luxe face à la mer à La Rochelle (lotissement Besselue). (SO17 p.18)

La friche devient zone d'habitation
A Surgères, la friche industrielle, occupée par la société Sergent-Prolac jusqu'en 2002, va être cédée à Eden promotion qui va y construire un ensemble immobilier respectant les normes HQE. (SO17 p.22)

Le Ventura fait escale à La Rochelle
Le paquebot «Ventura», 3.080 passagers, fera escale aujourd'hui à La Rochelle. (SO17 p.22)

Ré a son camping écolo
Le seul camping rétais reconnu par le label éuropéen Ecolabel est «La côte sauvage» à Saint-Clément-les-Baleines. On peut y dormir dans une yourte et le débit de l'eau est limité. (SO17 p.11)

Xynthia : le pique-nique rapporte 3.250 euros
Le pique-nique organisé par le conseil régional pour les sinistrés de Xynthia le 4 juillet dernier a rapporté 3.250 euros. Cette somme sera répartie entre les associations de sinistrés. (SO17 p.15)

Deux-Sèvres 
  Isoreno liquidé
Le tribunal de commerce de Niort a prononcé hier la liquidation de la société thouarsaise Isoreno (vente et pose de menuiseries). L'activité lancée en 2006 avait donné naissance à deux filiales Net'toit et le groupe Pousset. 19 personnes perdent leur emploi. (CO p.2)

Le Château de St-Loup en redressement
Le Château de St-Loup a racheté en 1990 au couple Chantal Goya-Jean-Jacques Debout par le Comte Charles-Henri Bartillat. L'EURL qui le gère a été placée hier en redressement judiciaire. Une «simple péripétie» selon son propriétaire qui, en plus des visites guidées, organise de l'hébergement de luxe dans ses murs. (CO p.2, NR79 p.5)

Solidarité internationale récompensée
L'association Initiative Développement vient de recevoir un Energy Globe Award «Prix national Chine» pour un programme visant à apporter l'eau potable dans une des régions les plus pauvres de Chine, le Guizhou, où l'ONG a aussi installé 2.000 réservoirs de biogaz pour la cuisine et l'éclairage des familles. Ce programme est géré par un bressuirais de 43 ans : C. Barron. Ce prix est l'un des plus prestigieux prix environnementaux mondiaux. (CO p.8)

Nouveaux locaux pour le garage
Le garage Boussard de Moncoutant vient de s'installer sur 1.500 m² de nouveaux locaux route de Niort. Le cinéma «Le Familia» de Thouars, géré par une association, vient de se doter d'une climatisation double-flux (40.000 euros). DBC (Distribution Biscuiterie Confiserie) qui a repris en 2009 l'activité d'EDA va installer dans les locaux d'EDA laissés vacants à Parthenay, sa base logistique qui sera inaugurée en septembre. R. et D. Jacquot viennent de reprendre l'hôtel-restaurant «L'Ecu de France» à Secondigny. (NR79 pp.18-19-22-24)

Panneaux signalétiques pour les sites remarquables des Deux-Sèvres
Le conseil général des Deux-Sèvres vient de consacrer 150.000 euros à l'achat de 30 nouveaux panneaux signalétiques pour les lieux emblématiques du département (châteaux de Oiron et de St-Mesmin, Zoodyssée, Marais poitevin ...) et pour signaler les «frontières» du département avec le nouveau logo départemental. (CO p.2)

Saint-Loup-Lamairié choisit de rouler électrique
St-Loup-Lamairé vient d'acquérir pour 7.500 euros dont 4.000 euros de subventions, un Pélican construit par BGI-Heuliez. (NR79 p.24)

Vienne 
  Estrosi réplique
Le ministre de l'Industrie C. Estrosi a répondu à la lettre de l'ex-leader CGT de Fabris G. Eyermann, l'accusant d'avoir menti sur ses engagements. Le ministre affirme que la promesse de création de 400 emplois sera largement dépassée. Il passe en revue les dispositifs: contrat de transition professionnelle, prime d'aménagement du territoire et dispositif Vivendi, doté de 3 millions d'euros qui doit permettre la création de 300 emplois dans le Châtellaudais et 670 dans le Nord Vienne : «13 projets ont déjà été entérinés, qui permettront la création de 250 emplois». Le député-maire de Châtellerault J.-P. Abelin défend aussi son action et les projets en cours : Délipapier, SolaireDirect, Eco & Mobilité, etc. (NR86/CP p.15)

Soutien au facteur
Une quinzaine d'agents de la Poste se sont réunis hier à Poitiers devant la Direction du courrier Poitou-Charentes pour soutenir un de leurs collègues, facteur à Bressuire, convoqué devant le conseil de discipline pour «refus d'exécution d'un service public». (NR86/CP p.5)

Carnet rose à Civaux
A Civaux, cinq bébés crocodiles du Nil viennent de naître à la Planète des crocodiles. Ils sont présentés depuis hier. (NR86/CP p.6)

De l'appétit pour les terrasses
«Centre Presse» fait une sélection «subjective» des plus agréables terrasses des restaurants sur Poitiers. La boulangerie Sicard a rouvert. Depuis Neuville-de-Poitou, C. Landais a créé son entreprise de coiffure à domicile. A Châtellerault, «Pat à pain» a ouvert zone de la Désirée. (NR86/CP pp.9-11-14-16)

Un lycée se vide, un autre se remplit
Les lycée des Feuillants à Poitiers vide son mobilier qui est transféré au nouveau lycée Isaac de l'Etoile. (NR86/CP p.10)

La jardinerie fera place aux logements
A Buxerolles, l'ancien site de la jardinerie Delbard va être réhabilité avec la construction de 94 logements. (NR86/CP p.12)
Last modified on Mardi, 30 Novembre 1999 01:00
French (Fr)English (United Kingdom)

Parmi nos clients