Vendredi 14 Décembre 2018
taille du texte
   
Mardi, 27 Septembre 2011 19:00

MEXIQUE. Un nouvel internaute exécuté par un cartel

Rate this item
(0 Votes)
Les cartels de la drogue mexicains, entrés en guerre contre les internautes du pays, ont exécuté une internaute accusée d’avoir mis en ligne des informations sur les narcotrafiquants, rapporte le "Los Angeles Times". Samedi, le corps d’une femme a en effet été retrouvé décapité à Nueva Laredo, ville du Nord-Est du Mexique. L’identité de la victime reste incertaine, certains médias évoquant le nom de "Maria Elizabeth Macias", d’autres de Marisol Macias Castaned. Il s’agirait en tous cas d’une journaliste, travaillant à la rédaction du quotidien Primera Hora, de Nuevo Laredo, ville frontalière des Etats-Unis. Mais c’est pour ses activités de "cyber-militante" qu’elle aurait été exécutée. La victime avait en effet l’habitude de poster des informations sur les cartels de la drogue sur des réseaux sociaux locaux et notamment le site Nuevo Laredo en Vivo, spécialisé dans la dénonciation des activités des narcotrafiquants. Elle y postait régulièrement des informations sous les pseudos de "La Nena de Laredo" ou de "Laredo Girl". Un message du cartel Zetas A côté de sa tête, soigneusement posée sur un tas de pierres, les assassins ont laissé un message à l’attention du site "Nuevo Laredo en Vivo" et des autres "réseaux sociaux" : "Je suis Laredo Girl, et je suis ici à cause de mes témoignages, et des vôtres (…). Merci pour votre attention, respectueusement, Laredo Girl". Un message signé "ZZZZ", la lettre Z étant la signature du cartel Zetas, le plus actif dans la région. Au milieu du mois de septembre, la police de Nuevo Laredo avait déjà retrouvé, pendus sous un pont, les cadavres mutilés deux blogueurs avec, non loin, un premier message de menaces à l’encontre des internautes mexicains, lui aussi signé des Zetas. Cette guerre ouverte entre cartels a éclaté en raison de la mobilisation de véritables cyber-militants. Excédés par l’inefficacité de la police et par le silence de nombreux médias, des habitants ont en effet décidé de prendre le relai en "surveillant" et dénonçant les activités des narcotrafiquants sur internet. Depuis quelques années, de nombreux sites et blogs collaboratifs ont ainsi vu le jour, tels que, Nuevo Laredo en Vivo, El Blog del Narco ou encore WikiNarco. Jérôme Hourdeaux - Le Nouvel observateur Authors: 2469195.jpg
French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients