Dimanche 27 Mai 2018
taille du texte
   
Mardi, 15 Novembre 2011 09:51

Trapit, un agrégateur « intelligent » new look, vraiment ?

Rate this item
(0 Votes)

Depuis Digg (dont l’audience continue de s’effondrer), nombre de startups américaines sont à la recherche du nouveau Graal de l’agrégation « intelligente » d’actualités.

Dans un web dont la masse de contenus croit de façon exponentielle (il s’est créé plus de contenus en 2010 que durant la totalité des 15 années précédentes cumulées), le tri de l’information est un enjeu de plus en plus crucial.

De nombreux projets voient le jour régulièrement et promettent de vous apporter toujours plus d’informations fraîches et personnalisées.

Dans ce grand supermarché de l’agrégation et de la curation, le petit dernier, celui qui fait le buzz sur les gros blogs US, s’appelle Trapit.

Trapit, un agrégateur « intelligent » new look, vraiment ?

Utilisant une technologie d’intelligence artificielle similaire au désormais fameux Siri sur iPhone 4, Trapit est un site web (et non pas une application mobile) qui indexe plusieurs dizaines de milliers de sites web (entre 50.000 et 100.000 selon les sources) et pousse vers vous les informations qui vous intéressent le plus.

Le fonctionnement est fondé sur un algorithme apprenant, qui détermine les informations qui sont censées le mieux convenir à vos attentes en fonction de quelques paramètres que vous aurez déterminés lors de votre première connexion.

Personnalisé… et asocial

Mais contrairement à la tendance actuelle, Trapit n’est pas à proprement parler un moteur de recherche social : les recommandations sont avant tout suggérées en fonction de vos goûts et préférences personnels.

J’ai testé, et comme souvent avec ce type de site, je n’ai pas été convaincu : l’interface en forme de gros pavés image est lourde (sur un netbook à l’écran lilliputien et au processeur asthmatique c’est juste une tannée), et pas spécialement innovante ni intuitive, même si on peut basculer dans un affichage liste plus conventionnel.

Concernant ce genre de service, je me demande si ces derniers n’ont pas fait leur temps sur le web, à l’heure ou des applications mobiles, principalement sur tablettes, plus agiles et plus ergonomiques, semblent prendre l’avantage. Je pense bien sûr à Flipboard, mais également à Zyte, Summify ou encore à l’excelllent News360, mais il y en a beaucoup d’autres.

En fait, je suis de plus en plus convaincu que le futur de l’agrégation est mobile, tout simplement, et il me parait vain de brûler du cash à essayer d’inventer the next big thing en la matière sur le web.

(sources : Mashable et RWW)

Authors:

French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients