Tuesday 07 July 2020
Font Size
   
Friday, 12 August 2011 08:00

Anniversaire Il y a 50 ans, le Mur de Berlin était érigé

Anniversaire Il y a 50 ans, le Mur de Berlin était érigé

Les jambes suspendues dans le vide, Frieda Schulze, 77 ans, s'apprête à sauter du premier étage de son appartement du numéro 29 de la Bernauerstrasse. La vieille dame veut passer à Berlin-Ouest. Elle y parviendra grâce aux pompiers de Berlin-Ouest qui ont tendu une couverture pour amortir sa chute. La scène, immortalisée par un photographe, se déroule le 25 septembre 1961. Un mois et 12 jours plus tôt, le 13 août, le régime communiste est-allemand a commencé à ériger un mur de béton sous les fenêtres de cette femme. Le Mur de Berlin.

Samedi, des centaines de personnalités, dont la chancelière Angela Merkel, se retrouveront dans la rue de Frieda Schulze pour célébrer le 50e anniversaire de la construction de ce qui reste aux yeux des Berlinois le «Mur de la honte». Dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 août 1961, le dirigeant de la RDA, Walter Ulbricht donne l'ordre de lancer l'«opération Rose». Plus d'une dizaine de milliers de soldats est-allemands sont chargés d'ériger «un mur de protection antifasciste» contre l'Ouest capitaliste. Les autorités est-allemandes, soutenues par Moscou, veulent en fait mettre à fin à l'exode des habitants de RDA dans les zones d'occupation alliées et les empêcher de fuir par l'enclave capitaliste qu'est Berlin-ouest. Plus de 2,5 millions de personnes ont déjà quitté la RDA qui compte alors 19 millions d'habitants.

136 personnes tuées au pied du mur

Les soldats bloquent les rues et voies ferrées autour de Berlin-Ouest. Les métros et trains de banlieue reçoivent soudain l'ordre de s'arrêter. Les Berlinois se réveillent pour découvrir barbelés, grillages et mur de béton dans leurs rues. «Depuis une heure du matin, des soldats creusent un fossé d'un demi mètre de profondeur et de largeur», raconte le correspondant de la radio nationale qui se trouve à la Porte de Brandebourg, en plein centre, ce matin-là. Le maire de Berlin, le futur chancelier ouest-allemand Willy Brandt, dénonce très vivement la décision est-allemande. «Sous le regard de la communauté mondiale des peuples, Berlin accuse les séparateurs de la ville (...) de crime contre le droit international et contre l'humanité», lance-t-il dès le 13 août.

Haut de 3,60 m, surplombé par 302 miradors, le Mur s'étirera sur 155 km, dont 43 coupant en deux la ville. Entre 1961 et 1989, plus de 100 000 personnes ont essayé de fuir la RDA en franchissant la frontière entre les deux Allemagne ou le Mur de Berlin. Plus de 5 000 ont réussi à fuir à Berlin-Ouest. Au moins 136 personnes ont été tuées au pied du Mur.

Il tombera vingt-huit ans, deux mois et 27 jours plus tard, à la faveur de l'effondrement du bloc soviétique. Le 9 novembre 1989, les Berlinois se retrouveront, comme ils s'étaient séparés, ce dimanche 13 août 1961: dans les larmes.

(L'essentiel Online/AFP)

Authors:

Last modified on Tuesday, 30 November 1999 01:00
French (Fr)English (United Kingdom)

Parmi nos clients

mobileporn