Tuesday 14 July 2020
Font Size
   
Friday, 12 August 2011 12:00

IBM 5150 Il y a 30 ans, IBM lançait la révolution du PC

IBM 5150 Il y a 30 ans, IBM lançait la révolution du PC

Le PC a 30 ans: le 12 août 1981, IBM lançait une nouvelle machine, «l'IBM 5150». Cette innovation allait donner naissance au marché des «ordinateurs personnels» et entraîner une révolution dont les effets n'ont pas fini de se faire sentir. Vendu au prix indicatif de 1565 dollars, dans sa boîte beige et avec son écran vert phosphorescent, le PC (»Personal Computer») du géant américain était doté d'une mémoire de 16 kilobytes, soit 50'000 fois moins que les PC actuels. Il s'en vendra un million en quatre ans.

Ce nouveau produit n'était pourtant pas le premier micro-ordinateur. Avant lui, la création par Intel du premier microprocesseur, l'Intel 4004, avait suscité l'apparition de nombreuses machines en kit pour concurrencer les lourdes machines centrales logées dans des armoires et partagées entre de nombreux utilisateurs qui régnaient jusqu'alors. Le Micral, lancé en 1972 par l'entreprise française R2E créée par André Truong, revendique ainsi le titre de premier ordinateur personnel de l'histoire.

Compatibilité

Parallèlement au 5150, IBM réussissait surtout à créer une nouvelle catégorie d'ordinateurs, les «compatibles», c'est-à-dire pouvant fonctionner en réseau avec son PC. Petit à petit, dans les bureaux, l'IBM 5150 remplace les terminaux connectés à un ordinateur central et s'impose face aux autres ordinateurs personnels (l'Apple II, l'Amiga, le TRS80 de Tandy ou le Sinclair).

La réussite d'IBM tenait aussi à son choix de faire appel à des composants du marché, plutôt que de tout fabriquer lui-même, et de les faire fonctionner sous une architecture ouverte, publiée et utilisable par d'autres, de manière à permettre la floraison d'une industrie logicielle indépendante. Le PC d'IBM utilisait ainsi un microprocesseur Intel.

Un milliard d'appareils

Durant la décennie suivante, Microsoft et Intel réussirent à capter l'essentiel des plus-values générées par l'explosion du marché du PC. Mais les marges bénéficiaires sont très faibles et les fabricants, presque tous chinois ou taïwanais, tentent de compenser par les produits périphériques les ravages de la concurrence. La standardisation du PC, qui lui permet d'accueillir toutes sortes de périphériques et d'applications, s'est soldée aussi par une complexité extrême et un manque de sécurité qui lui ont valu des détracteurs.

Pourtant, aujourd'hui, des centaines de millions de personnes ne sauraient se passer de leur PC pour travailler mais aussi pour écrire, se connecter à internet, recevoir du courrier, acheter de la musique, retoucher et échanger des photos ou passer des appels téléphoniques gratuitement. Mais de plus en plus d'outils, comme les smartphones, permettent de s'en passer.

(L'essentiel Online/ats)

Authors:

Last modified on Tuesday, 30 November 1999 01:00
French (Fr)English (United Kingdom)

Parmi nos clients

mobileporn