Sunday 12 July 2020
Font Size
   
Friday, 12 August 2011 16:56

Sud de la France A 18 ans, il meurt étouffé sous du sable à la plage

Sud de la France A 18 ans, il meurt étouffé sous du sable à la plage

Ce qui était un jeu s'est transformé en tragédie. Mercredi 10 août, un vacancier de 18 ans est mort sur une plage près de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. Le jeune homme originaire de Pithiviers, dans le Loiret (au sud de la région parisienne), était venu passer des vacances avec ses cousins au bord de la Méditerranée. Selon les premiers éléments de l'enquête en cours, ils passaient du bon temps en famille sur la plage, noire de monde, de Torreilles. Ils se trouvaient à une centaine de mètres d’un poste de secours.

«Là, pour s'amuser, ils auraient creusé un trou d'1,50m à 2m de profondeur dans le sable. Selon les témoignages, vers 16h, le jeune homme se trouvait à l'intérieur et aurait brutalement disparu, ne laissant plus qu’une main apparaître» relate le journal Midi Libre.

Les parois de sable se sont effondrées

Son trou aurait alors atteint une nappe d'eau et les parois de sable se seraient effondrées sur lui «en une fraction de seconde». Le malheureux aurait ainsi été comme happé par un glissement de terrain. Ses proches ont alerté les secours et ont tenté – en vain – de le dégager avec l'aide de vacanciers présents sur la plage.

Les pompiers sauveteurs se sont également affairés pour déblayer aux alentours afin d'éviter tout autre effondrement et pour placer le jeune homme sous oxygène le temps de l'extirper de son piège. Cette opération difficile a duré 20 à 25 minutes, souligne Midi Libre.

Ne pas creuser à plus d'un mètre de profondeur!

Une fois dégagé, le jeune homme, inanimé, était en arrêt cardio-respiratoire. Les pompiers ont effectué un massage cardiaque avant qu'il ne soit pris en charge par une équipe du Samu et évacué en hélicoptère vers l'hôpital de Perpignan. Le garçon est décédé jeudi vers 17 heures, précise France 3.

«Sensibilisés par un accident du même type survenu à Torreilles il y a quelques années et dont la victime était sortie indemne, les sauveteurs rappellent qu’il ne faut pas creuser à plus d’un mètre, limite à laquelle la situation devient très risquée.» conclut le quotidien régional.

L'essentiel Online/AFP/gco

Authors:

Last modified on Tuesday, 30 November 1999 01:00
French (Fr)English (United Kingdom)

Parmi nos clients

mobileporn