Mercredi 26 Avril 2017
taille du texte
   
News finance France
Mercredi, 28 Avril 2010 13:29

Actualité 28/04/2010

Revue de presse...
Services et gestion 
Retraites.- Martine Aubry (PS) est reçue aujourd'hui par le ministre du Travail sur la réforme des retraites, mais aucun des deux ne veut dévoiler ses propositions avant l'autre. L'Assemblée nationale a adopté hier en 1ère lecture le projet de loi sur le dialogue social dans la Fonction publique, qui entérine chez les infirmiers et paramédicaux la possibilité d'une revalorisation salariale (2.000 euros nets annuels) contre un départ en retraite plus tardif (60 ans au lieu de 55).(Echos)
Harcèlement.- Tous les syndicats signeront l'accord sur le harcèlement et la violence au travail (CGT y compris).(Echos, Figaro)
Contrats aidés.- Alors que 121.547 contrats aidés ont été signés depuis le 1er janvier dans le secteur non-marchand (en phase avec les prévisions) et 60.147 dans le secteur marchand (2 fois plus que prévu), l'Etat prévoit au 2e semestre un resserrement de ses subventions sur ces dispositifs (de 90 et 45%, elles pourraient repasser à 70 et 30%).(Echos)
Crédit-conso.- Les députés ont voté hier une version profondément remaniée du projet de loi sur le crédit à la consommation (on attend 29 décrets d'application). La création d'un fichier positif de tous les crédits d'un particulier devrait se concrétiser sous un an.(Echos, Figaro, Tribune)
Couverture santé des mineurs.- Le gouvernement lance une réflexion sur la réforme de l'assurance-maladie des mineurs et de leurs ayants-droits. Le député Yves Bur doit rendre un rapport d'ici l'été.(Echos)
Transfrontaliers.- Le député Etienne Blanc et la sénatrice Fabienne Keller ont remis hier à Matignon un rapport sur les travailleurs transfrontaliers, qui sont 300.000 à résider en France en bénéficiant du système social hexagonal mais à travailler à l'étranger (contre seulement 10.000 personnes dans l'autre sens). Pour endiguer le phénomène, des zones à caractère spécial pourraient être créées, où le droit du pays voisin s'appliquerait à ces «pendulaires».(Echos)
Routiers.- Une commission du Parlement européen se penche aujourd'hui sur un projet de réforme de la directive sur le temps de travail des routiers indépendants, en vue de permettre de dépasser largement les 48 heures hebdomadaires.(Echos)
Réguler l'audit comptable.- Le commissariat aux comptes est le prochain métier que Bruxelles compte réguler après les banques, les agences de rating et les fonds spéculatifs. Michel Barnier compte publier à l'automne un «Livre vert» sur les évolutions à mettre en place.(Echos)
Saisine et droit communautaire.- Saisie en contrôle de constitutionnalité par un justiciable, la Cour de Cassation a renvoyé la question devant la Cour de Justice de l'Union européenne. Une façon de montrer qu'elle estime la saisine incompatible avec le droit communautaire, en ne prévoyant pas la possibilité d'une 2e instance à l'échelon européen.(Echos)
Tendances 
L'Etat vend.- L'Etat compte vendre quelque 1.700 immeubles d'ici 2012, soit 6% de son parc. Les ventes, qui ont rapporté 3 milliards d'euros depuis 2005, vont être systématisées en province.(Echos, Figaro)
Les permis repartent.- Si les mises en chantier ont continué de reculer au 1er trimestre (-5% annuels, à 70.501 unités), le nombre de permis de construire accordés enregistre sa 1ère hausse depuis septembre 2007 (+6,8% à 92.725 unités).(Echos, Figaro)
Eoliennes rabotées.- Les amendements apportés à «Grenelle II» (seuil minimal de 15MW, soumission au régime des ICPE...) pourraient réduire de 60% le potentiel d'implantation d'éoliennes en France, estime la Fédération des industries électriques et électroniques.(Echos)
Affaires 
Production textile.- La production textile française a reculé de -23% en volume en 2009 (après déjà -12% en 2008 et alors que la consommation d'habillement, principal débouché, ne recule que de -4%), perdant 10% de ses emplois avec la fermeture de cinquantaine d'entreprises. Gains de productivité et délocalisations ont permis de limiter la casse en valeur, avec seulement -12%, à 12 milliards d'euros.(Echos)
L'info
Dircoms : faire plus avec moins
Sous l'effet d'Internet, la communication de crise a considérablement évolué (Echos, 27/04). Au-delà de défendre la réputation de l'entreprise à l'extérieur, les directeurs de la communication doivent maintenant oeuvrer en interne, notamment sur les problématiques sociales. De même, alors qu'hier, seuls les secteurs sensibles devaient veiller à leur réputation, le risque est maintenant étendu à tous les métiers. Le poste gagne donc en responsabilité, intégrant désormais les comités de direction, voire les comités exécutifs. Mais, paradoxe, si le rôle du directeur de la communication s'étoffe, il lui faut faire plus de choses avec moins de moyens. En 2009, 51% des dircoms ont été confrontés à une crise sociale et 40% à une crise de réputation de leur entreprise, mais la moitié d'entre-eux ont vu leurs effectifs se réduire et 80% d'entre-eux leurs budgets diminuer.

Le débat
Précautions, mais aussi principes !
Nous ne vivons pas sous le régime du principe de précaution (inscrit, rappelons-le, dans la Constitution), mais dans une précaution sans principes, regrette Jean-Marc Vittori dans «Les Echos» (26/04) en commentant l'affaire du volcan islandais, mais aussi le plan de destruction des maisons en Vendée et Charente-Maritime, et l'affaire de la grippe H1N1. Il explique : «On a, déplore-t-il, oublié complè­tement la procédure d'évaluation des risques. Dans le cas du volcan, on s'est basé sur des modèles informatiques sans aller voir ce qui se passait là-haut. Pour les maisons vendéennes, on s'est précipité.?Pour la grippe, l'évaluation était impossible! Le principe de précaution, prévu au départ pour des raisons de protection de l'environnement a aussi changé d'objet. Il est maintenant mis en oeuvre chaque fois qu'il y a un risque de mise en cause des pouvoirs publics (effet canicule). Mais le vrai problème, suggère Vittori, c'est qu'on a oublié aussi un autre principe essentiel : celui de mesures proportionnées. Face à un risque absolu, concède-t-il, il est difficile de trouver une réponse relative : on ne meurt pas à moitié. Mais c'est là justement la limite du principe de précaution. Une limite qui pourrait remettre en cause jusqu'à son principe même. Ceux qui brandissent le principe de précaution prennent en réalité des précautions sans principes.

En Ligne
Ventes sur Internet en hausse
Selon Benchmark Group, les ventes sur Internet devraient progresser de 9% en 2010 en France. Les sites de commerce électronique devrait réaliser en France un chiffre d'affaires de 16,9 milliards d'euros, contre 15,5 milliards en 2008, grâce à la progression du nombre d'acheteurs (+9%), plus que par la hausse de la dépense moyenne. Par ailleurs, les ventes de musique numérique (hors streaming et sonneries musicales) ont progressé de +19,7% en 2009, à 73,5 millions d'euros. La musique sur CD ou DVD?représente toujours 887,1 millions de ventes (-10,2%).
L'innovation revient en 2010
Le 7e rapport annuel de Boston Consulting Group montre que 72% des dirigeants de sociétés internationales déclarent que l'innovation fait partie de leurs 3 priorités cette année (contre 62% en 2009).
Mardi, 27 Avril 2010 15:23

Actualité 27/04/2010

Revue de presse...
Services et gestion 
Retraites.- Le système de décote imaginé par le gouvernement pour la réforme des retraites, qui verrait le salarié toujours avoir le droit de partir en retraite à 60 ans mais sans bénéficier de la retraite pleine qu'il n'obtiendrait qu'à partir d'un âge pivot, ne satisfait ni syndicats ni Medef.(Echos, Tribune)
Réforme des CCI.- Les députés commencent cet après-midi l'examen de la réforme des CCI, qui doit renforcer l'échelon régional, inciter les chambres locales et départementales à mutualiser leur back-office tout en leur laissant leurs capacités d'initiative. Un régime particulier mis en place en Ile-de-France mécontente les CCI de Seine-et-Marne et d'Essonne.(Echos)
Réforme du crédit-conso.- La loi sur la réforme du crédit-conso doit être votée aujourd'hui. Elle doit instaurer sous un an un fichier positif des crédits qui listera l'ensemble des crédits souscrits par un particulier. La durée d'inscription au fichier des incidents de paiement sera ramenée à 5 ans, le taux d'usure sera mieux encadré, l'amortissement d'un minimum de capital à chaque mensualité sera instauré...(Tribune)
Métallurgie.- CFDT et FO ont annoncé vouloir signer l'accord de dialogue social négocié avec l'UIMM, qui aurait aussi les faveurs de la CGT, de la CFTC et de la CGC.(Echos)
Peu de crédit-bail.- Les entreprises françaises recourent peu au crédit-bail pour leur outil de production selon une étude Siemens Financial Services, qui chiffre à 5,8 milliards d'euros la ressource bloquée par un achat de matériel qui pourrait être location.(Tribune)
Epargne salariale.- Fin 2009, 230.000 entreprises (+9% annuels, contre seulement 128.000 en 2004) disposaient d'un plan d'épargne salariale pour 11,8 millions de salariés (+300.000 en un an), selon l'association française de la gestion financière.(Echos)
Prêts toxiques.- Le président de la commission des Finances de l'Assemblée a évoqué la possibilité d'une loi contraignant les banques à assumer le coût des prêts toxiques consentis aux collectivités.(Echos, Figaro)
Tendances 
Boom du covoiturage.- La récente panne des échanges aériens a relancé le covoiturage, dont l'essor par croissance naturelle ne se dément pas, d'abord pour motif économique plutôt qu'écologique.(Echos)
Statistique de bonne tenue.- La statistique publique de l'Insee est plutôt indépendante et reste de bonne qualité malgré des sollicitations toujours plus nombreuses de Bruxelles, qui sollicite souvent l'agence française pour alimenter Eurostat, estime l'autorité de la statistique publique dans son 1er rapport.(Echos)
Affaires 
TVA réduite dans la restauration.- Le volet «tarifs» de l'accord entre restaurateurs indépendants et gouvernement suite à la baisse de la TVA n'a guère été respecté (entre -1,17 et -1,4% moyens entre juillet 2009 et mars 2010, contre -3% attendus). Mais l'hôtellerie-restauration devient le premier créateur d'emplois au second semestre, et 34% des restaurateurs prévoient d'embaucher des permanents dans les 12 prochains mois.(Echos, Figaro)
Prêt entre particuliers.- Après Friendsclear, un nouveau projet d'entreprise de prêts entre particuliers doit voit le jour en octobre en France : «Prêt d'Union» vise 3.000 crédits la 1ère année, 30.000 la 3e et 1% du marché du crédit-conso à terme.(Tribune)
Environnement juridique.- La chambre de commerce américaine en Chine dénonce une mauvaise protection de ses entreprises ressortissantes face à la contrefaçon, avec des distorsions du droit en faveur des entreprises locales. En Russie, le Kremlin promet une réforme du droit pénal des affaires afin de limiter les abus liés à des poursuites judiciaires comme règlements de comptes.(Echos)
L'info
Contrats de travail : plus de flexibilité
Au-delà de l'intérim ou des CDD, qui coûtent cher et comportent aussi des contrain­tes, il existe de plus en plus de dispositifs légaux qui permettent d'introduire plus de flexibilité dans les contrats avec les collaborateurs (Tribune 26/04). Ainsi certains statuts comme le manager de transition cumule les garanties de flexibilité et de sécurité.?C'est aussi le cas du contrat de projet à terme incertain, mesure phare de l'accord national interprofessionnel, que des entreprises aimeraient voir appliquer dans le secteur des prestations intellectuelles. L'internalisation de certaines activités est également une solution qui apporte de la flexibilité, même s'il ne faut pas entrer dans des situations dangereuses de faux salariat au travers, par exemple, du recours à des auto-entrepreneurs qui pourraient ensuite démontrer un lien de subordination.

Le débat
Parité : prendre les devants
Alors que, jusqu'à présent, la principale justification du faible nombre de femmes dans les conseils d'admi­nistration et de surveillance provenait du fait «qu'il n'y avait pas de femmes» suffisamment compétentes, voici des hommes avec une imagination débordante, constate, non sans malice, Tita Zeïtoun, commissaire aux comptes et présidente d'Action?de Femme dans La Tribune (22/04).?Tita Zeïtoun relève en effet que, alors que le retour au Sénat d'un projet de loi imposant 20% de femmes administratrices (ou membres du conseil de surveillance) dans les sociétés du CAC?40, n'est pas encore effectué, les annonces de présentation de candidatures de femmes au conseils lors des assemblées générales annuelles se multiplient, notamment celle, très médiatique, de Bernadette Chirac, 76 ans qui cotoiera Delphine Arnault, 28 ans chez LVMH... De deux choses l'une, ironise-t-elle : soit les hommes veulent prendre les devants pour donner une meilleure image de leur société, soit ils se précipitent de peur de n'avoir plus dans les prochains mois que des «ringardes» à recruter ! Les hommes n'aiment pas que qui que ce soit leur impose quoi que ce soit.?Ainsi les sociétés préfèreront-elles adopter les premières des femmes dans leurs conseils d'administration ou de surveillance plutôt que de se faire dicter la loi, prophétise Tita Zeïtoun.

Indice
Salaires des dirigeants
Les salaires des dirigeants des grandes entreprises du CAC?40 sont restés stables en 2009 à 79,5 millions contre 76 en 2008.?Les plus hauts salaires restent les mêmes : Franck Riboud (4,4 millions) devant Bernard Arnault (3,9 millions) et Chris Viehbacher (Sanofi-Aventis, 3,6 millions). La véritable nouveauté d'une année sur l'autre, c'est le contenu de ces rémunérations qui sont composées par de plus en plus d'éléments différents (retraite supplémentaire, avantages en nature, stock-options) et de plus en plus complexes.
Les chiffres-clé
SMIC: 8,86 euros/heure Plafond Sécu: 2.885 euros/mois Euro/dollar: 1,3328 (1,345 le 19/04) Or: 1.154,5 $ (1.136,25 $ le 19/04) Brent: 84,23 $ (81,09 $ le 19/04) Référence des loyers: 117,81 (1er trim. 10) TBB: 6,6% CAC 40: 3.997,39 (3.970,47 le 19/04) Mid & Small 190: 6.901,37 (6.764,83 le 19/04).

Page 8 sur 31
French (Fr)English (United Kingdom)

Parmi nos clients