Vendredi 16 Novembre 2018
taille du texte
   
Vendredi, 09 Septembre 2011 15:00

Une octogénaire se fait tatouer Ne pas réanimer

Rate this item
(0 Votes)
Une octogénaire britannique s’est fait tatouer sur le torse la mention "ne pas réanimer" afin d’éviter un éventuel acharnement thérapeutique des médecins, rapporte le site du quotidien britannique The Mirror. "Je ne veux pas être à moitié morte. Je veux être pleinement morte. J’ai peur que le corps médical, avec les meilleures intentions, me garde en vie alors que je ne veux pas vivre", explique Joy Tomkins, une habitante de la ville de Downham Market âgée de 81 ans. Ne pas "finir comme un légume" "Je ne veux pas être allongée, mourante, pendant des heures, des mois ou même des années. Je ne veux pas finir comme un légume. (…) C’est pour cela que j’ai fait ce tatouage", poursuit cette grand-mère de six petits-enfants. Joy Tomkins souffre, notamment, d’arthrite et de diabète mais est, pour l’instant, relativement en bonne santé. C’est surtout en mémoire de son mari, mort à l’âge de 51 ans après sept ans de combat contre le syndrome de Conn, qu’elle s’est fait inscrire sur le torse la phrase "Do not resucitate" ("Ne pas réanimer"). Pour être sûr que son message ne passe pas inaperçu, Joy Tomkins s’est également fait tatouer, dans le dos, "PTO", abréviation de "Please turn over" ("Merci de retourner"). Des précautions qui pourraient cependant ne pas être suffisantes. Selon un porte-parole de l’ordre des médecins britannique, en cas d’urgence, les docteurs seraient même en droit de passer outre. En Grande-Bretagne, les dernières volontés doivent en effet être mises par écrit et devant témoin. Jérôme Hourdeaux - Le Nouvel Observateur Authors: 2395773.jpg
French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients