Vendredi 14 Décembre 2018
taille du texte
   
Dimanche, 23 Octobre 2011 22:40

Ce à quoi pourrait ressembler Google+ pour les marques

Rate this item
(0 Votes)

Du 17 au 19 octobre se déroulait le Web 2.0 Summit. L’occasion pour Vic Gundotra et Sergey Brin de dévoiler quelques nouveautés pour le réseau social de Google. Au programme : l’arrivée imminente de pages dédiées aux entreprises.

A son lancement, Google+ mettait un point d’honneur à ne pas vouloir de pseudonymes, de marques, ni de Google Apps. C’était à ses débuts. Maintenant, fort de ses 40 millions d’utilisateurs accumulés depuis l’été, la firme change son point de vue et va, dans les prochaines semaines, intégrer à son réseau ces 3 grosses lacunes.

Le trop peu d’entreprises présent sur le réseau est d’autant plus légitime, Google voulant tout d’abord offrir à son service de bonnes bases, qu’il n’apporte rien de véritablement spécial (à l’image de la page de Ford, par exemple). On imagine donc très bien cette ouverture de Google+ aux entreprises s’accompagner d’outils et de nouveautés. Lesquels ? Mashable a posé la question à l’agence Skinny, et voici donc ce que cela donnerait :

Cercles Publics, Cercles Privés

Un des reproches principaux des utilisateurs fait à Facebook et Twitter est que les marques les bombardent de messages qu’ils ne veulent pas et dont ils se fichent. Dans sa forme actuelle, Plus ne résout pas le problème, mais Plus Brand Pages le pourrait, s’ils implantent des Cercles Publics. (Colin Murphy, Skinny)

Les cercles publics seraient en fait des cercles que les marques mettraient sur leurs pages et que les utilisateurs rejoindraient comme bon leurs semble. Mais des cercles pour quoi ? Ça, c’est aux boîtes de voir. Mais Skinny donne l’exemple, pour le cas de la marque MINI, de cercles publics qui correspondraient à chacun de leurs modèles, que les utilisateurs rejoindraient pour suivre le produit de leurs choix, et pas les autres. De quoi alléger un peu vos flux. Et parce qu’une image est toujours plus parlante, voici un hypothétique exemple :

Ce à quoi pourrait ressembler Google+ pour les marques

Les cercles privés, quant à eux,  ne seraient visibles que par les administrateurs des pages, et permettraient aux marques de classer les différents utilisateurs afin de mieux cibler leurs posts. Concrètement, cela se présenterait en cercles tels que Journalistes, Employés, Experts, Trolleurs, etc, et la marque déciderait, comme avant chaque publication, à qui cette dernière est destinée.

Intégration aux autres services

Google est le roi de la pub, il serait donc logique d’incorporer à son moteur de recherche classique les marques présentes sur G+. Pour cela, rien de bien sorcier, la combinaison mot-clé et encart publicitaire semble appropriée. Pour ce qui est de son service Maps, les marques pourraient entrer les adresses précises dans Google+, épargnant aux utilisateurs les résultats de lieux n’ayant rien à voir avec la marque qu’ils cherchent, si ce n’est un simple mot en commun. Enfin, Google Hangouts, le chat-vidéo du réseau social, pourrait être un outil de taille dans une optique de relation client, en répondant directement aux questions des utilisateurs, ou tout simplement pour des conférences et autres communications.

Vous êtes toujours là ? L’omniprésence de conditionnel au sein de ce billet n’a pas eu raison de vous ? Voici donc, pour conclure, une proposition de ce que pourraient être les Google+ Brand Pages, cette fois signée Fantasy Interactive. On espère que Google, aidé des entreprises, saura proposer des choses intéressantes, pourquoi pas inspirées de celle proposées ici. Les Pages Facebook ont-elles du soucis à se faire ? A voir.

Ce à quoi pourrait ressembler Google+ pour les marques

(source)

Authors:

French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients