Jeudi 24 Mai 2018
taille du texte
   
Vendredi, 28 Octobre 2011 13:00

Facebook s’invite au nord de la Suède

Rate this item
(0 Votes)

Le réseau social américain a en effet annoncé qu’il implantera son prochain data center en Europe, à Luleå, au nord de la Suède. La ville, située à une centaine de kilomètres du cercle polaire sera la première d’Europe à accueillir un tel centre de traitement des données, le troisième pour Facebook qui en possède déjà deux sur le territoire américain.

«Après une étude rigoureuse de sites à travers l’Europe, nous avons conclu que Luleå offrait la meilleure offre de ressources, dont un climat favorable au refroidissement (des installations) par l’environnement» et «des ressources énergétiques propres» note Facebook, dont les propos sont repris par Le Figaro. Le réseau social aux 800 millions d’utilisateurs justifie donc son implantation à Luleå en raison du climat. En effet, avec une température moyenne de 2°C et qui n’a pas dépassé les 30°C pendant 24 heures depuis 1961, comme le fait remarquer au Telegraph Mats Engman, directeur du Aurora Science Park, on comprend mieux le choix de Facebook. Trois bâtiments de 28.000 mètres carrés chacun sont prévus, soit l’équivalent de onze terrains de football. Le premier sera d’ailleurs opérationnel d’ici un an mais il faudra attendre 2014 pour voir le date center pleinement fonctionnel.

Facebook s’invite au nord de la Suède Karl Petersen (maire de la ville de Luleå) & Tom Furlong (responsable des opérations de Facebook)

Une image à redorer

En avançant l’idée de « ressources énergétiques propres », le réseau social tente d’améliorer une image ternie par Greenpeace qui condamnait, en avril dernier, le choix de Facebook de s’implanter dans l’Oregon alors que l’Etat utilise encore beaucoup le charbon. Des groupes sur le site Facebook avaient d’ailleurs vu le jour pour protester comme le relevait le site arretsurimages.net en Avril 2010. Le groupe « We want facebook to use 100% renewable energy » compte aujourd’hui près de 300000 membres. De même, Greenpeace a lancé la page Unfriend Coal pour pousser Facebook à choisir les énergies renouvelables. Pour le data center, qui demandera près de 120 mégawatts pour fonctionner, l’équivalent de la consommation de 16 000 maisons individuelles, une centrale hydroélectrique permettra à Facebook de bénéficier d’une énergie renouvelable.

Google en précurseur

En effet, la firme de Mountain View avait choisi de s’installer dans un autre pays du nord de l’Europe, en Finlande, dans la ville de Hamina. L’opération aura coûté 200 millions à Google et durée deux ans pour transformer une ancienne fabrique de papier en data center. En 2007, c’est Microsoft qui songeait à s’installer en Sibérie mais l’affaire ne s’est jamais concrétisée.

Enfin selon Mats Engman, le choix de s’implanter en Suède serait également dû au fait que le pays possède un excellent réseau de fibres optiques. Pour plus d’informations, une page Facebook est ouverte.

Authors:

French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients