Saturday 11 July 2020
Font Size
   
Thursday, 11 August 2011 12:00

Justice Louboutin perd ses semelles rouges

Justice Louboutin perd ses semelles rouges

Christian Louboutin avait traîné la maison Yves Saint-Laurent (YSL) devant les tribunaux pour «concurrence déloyale» et «violation de marque commerciale», après avoir vu apparaître dans les boutiques de son rival à Manhattan des chaussures pour femmes aux semelles rouges, «signature» de la maison Louboutin.

Mais le tribunal fédéral de New York a débouté le chausseur, considérant que la semelle rouge de ses souliers, pour caractéristique qu'elle soit, ne pouvait être considérée comme une «marque déposée» à son seul usage. «Compte tenu du fait que dans l'industrie de la mode, la couleur a des fonctions esthétiques et ornementales décisives pour alimenter la compétition, le tribunal estime qu'il est difficile pour Louboutin de prouver que ses semelles rouges jouissent de la protection d'une marque déposée», considère le juge fédéral Victor Marrero.

D'après le juge, le chausseur n'a pas présenté les preuves suffisantes pour établir que YSL avait «violé la marque de la semelle rouge » et obtenir de la justice le retrait des chaussures des vitrines de son concurrent et un million de dollars de dommages et intérêt, comme il l'exigeait.

Louboutins de J-Lo

Christian Louboutin et Dita Von Teese

(L'essentiel Online/AFP)

Authors:

Last modified on Tuesday, 30 November 1999 01:00
French (Fr)English (United Kingdom)

Parmi nos clients

mobileporn