Dimanche 13 Octobre 2019
taille du texte
   
Lundi, 05 Septembre 2011 14:00

Google stoppe 10 de ses services

Rate this item
(0 Votes)

Pour la rentrée, Google a décidé d’abandonner quelques-uns de ses produits, dont Aardvark et Desktop, expliquant que cela permettrait entre-autres de se concentrer sur les projets « qui améliorent la vie de milliards de personnes ».

Google stoppe 10 de ses services

Ainsi, le « cimetière Google » devra accueillir une pléthore de nouveaux arrivants. Après l’abandon de Google Labs et de Google Wave (pour ne citer qu’eux), ce sont Aardvark, Desktop, Fast Flip, Google Maps API for Flash, Google Pack, Google Web Security, Image Labeler, Notebook, Sidewiki et Subscribed Links qui vont être délaissés dans les semaines qui arrivent.

S’il est probable que certains de ces services vous soient totalement inconnus, le mot Aardvark, lui, devrait vous dire quelque chose. Racheté par Google en 2010 pour la coquette somme de 50 millions de dollards, ce service de question-réponse n’a apparemment par connu le succès escompté. Yahoo! Answers et Quora ont très certainement leur part de responsabilité dans cet échec. Google Desktop, quant à lui, a connu ses beaux jours il y a quelques années, mais le géant du web ne peut que se rendre à l’évidence : « le cloud-computing et le stockage en ligne ainsi que l’intégration de fonctions de recherche au sein des OS les plus modernes » ont fait que désormais, « les gens ont accès à leurs données aussi bien en ligne que hors-ligne ». Rendant la barre latérale de Desktop obsolète.

Tous ces services sont encore disponibles pour le moment, mais Google conseille à ses utilisateurs de sauvegarder les données qu’ils veulent préserver, auquel cas après la fermeture des services, ils n’en auront plus accès.

Concluons avec un extrait de l’annonce :

Nous n’avons jamais eu peur de viser haut, de tenter des choses audacieuses, et cela ne va pas changer. Nous allons continuer de prendre des risques sur les nouvelles technologies ayant un gros potentiel. Mais en ciblant nos ressources plus efficacement, nous pouvons nous concentrer sur le développement de produits qui changent le monde, avec une expérience utilisateur vraiment belle.

Un reciblage des ressources de partages de connaissances d’Aardvark vers Google+ ? C’est ce qu’on peut comprendre dans une note publiée par les créateurs du site de question-réponse. L’arrêt de Sidewiki rimerait-il avec l’injection de ce dernier au sein de Google+ ? J’ai bien envie de dire : pourquoi pas.

(source & image)

Authors:

French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients