Lundi 19 Novembre 2018
taille du texte
   
Jeudi, 08 Septembre 2011 11:00

[La Start-Up de la Semaine] : Sparrow

Rate this item
(0 Votes)

Cet article fait partie d’un nouveau rendez-vous hebdomadaire sur Presse-Citron. Une nouvelle start-up française vous sera présentée chaque semaine : le Jeudi à 11h.

A la fin du mois, les lecteurs de Presse-Citron seront amenés à voter pour l’une des 4 start-up présentées et élire la Start-Up du mois.

[La Start-Up de la Semaine] : Sparrow

Que fait Sparrow ?

Un client mail léger et efficace qui veut améliorer l’expérience du mail. Aujourd’hui uniquement sur MacOSX, l’équipe de Sparrow projette à terme d’amener son client mail sur Windows, iPhone, iPad & Android.

Certaines personnes désigneront probablement ce logiciel de minimaliste et pour cause, avec son look de client Twitter (l’interface étant très proche de Twitter pour Mac) Sparrow permet vraiment de se concentrer sur le message.

Cependant, avec un nombre important de paramètres ajustables à loisirs, Sparrow peut s’adapter aux utilisations plus poussées du mail.

Les français de Sparrow ont une conception de la messagerie électronique beaucoup plus centrée sur les personnes que sur les mails. Vous ne gérez pas des emails, vous êtes en discussion avec quelqu’un. C’est pourquoi les messages vont venir se ranger d’après les conversations que vous avez avec quelqu’un, rendant plus aisée la visualisation d’un échange.

Petite fonctionnalité qui fait la différence : le fait de pouvoir répondre immédiatement à la personne sans avoir à ouvrir une nouvelle fenêtre pour le composer.

[La Start-Up de la Semaine] : Sparrow

En ce qui concerne la future version iPhone de Sparrow : comment ne pas penser au risque de ne jamais voir l’application dans l’App Store ?

L’équipe de Sparrow développe ainsi cette application en prenant un soin particulier à respecter à la lettre chacune des restrictions auxquelles doivent se plier les clients mails.

Mais elle pourrait aussi être victime de la politique d’Apple de ne pas accepter d’applications trop proches de ses applications natives. C’est pourquoi Sparrow pour iPhone ne se présentera pas en challenger ou en alternative à l’application mail du téléphone… mais essayera de se montrer en complément de celle-ci.

Et pour s’assurer d’avoir véritablement toutes les bonnes cartes en main, Sparrow s’est mis en contact avec des personnes chez Apple en charge de la validation des applications, de quoi s’assurer de sa conformité avant de la soumettre à validation.

En ce qui concerne l’arrivée d’une application pour Windows, Dominique Leca (CEO de Sparrow) se montre très confiant : il s’agit de quelque chose qui pourrait être assez rapidement réalisé. Pourtant ils doivent encore réfléchir à la forme de celle-ci puisqu’il ne suffit pas de copier ce qui a été réalisé pour le Mac, il faut véritablement repenser l’interface pour les utilisateurs du système d’exploitation de Microsoft.

[La Start-Up de la Semaine] : Sparrow

Qui est derrière Sparrow ?

Si vous vous intéressez aux origines de Sparrow, vous serez peut-être surpris d’apprendre que le client mail que vous pouvez télécharger aujourd’hui est le fruit de 10 années de travail.

En effet, dans le monde du client mail… le plus compliqué se situe dans le moteur qui fait fonctionner l’application (mail engine). Leur nombre se réduit aux doigts de la main : celui de Apple pour Mail, celui de Microsoft pour Outlook, celui de la Mozilla Fondation pour Thunderbird, un autre chez Google et enfin celui qui fait fonctionner Sparrow.

Et ce sont 10 années qui ont été nécessaires à Hoà Dinh Viêt, pour mettre en place cette brique logicielle. Evidemment, Hoà développait ce mail engine open source uniquement pendant le temps libre qu’il avait hors de son travail chez Amazon ou encore Apple (il a travaillé sur iCal & iSync).

Et lorsqu’il a fallu utiliser pour la première fois ce moteur dans un client mail, Hoà s’est associé avec Dom Leca qui avait déjà été l’instigateur d’une société de développement iPhone/iPad en sortant d’HEC School of Management.

La suite a été très rapide. Les deux français ont mis en place une première bêta pour que le concept fasse ses preuves. C’est à ce moment là que Jean-Marc Denis, UI/UX Graphic Designer résidant à Toulouse, les a contacté pour leur dire qu’il aimait bien leur application, qu’elle était très belle… mais qu’il peut la faire plus jolie encore, et gratuitement s’il le faut.

Inutile de dire qu’il n’a pas fallu en arriver là, preuve en est des 300.000 € de chiffre d’affaire généré par l’application en seulement quelques mois d’existence.

[La Start-Up de la Semaine] : Sparrow

Carte d’identité

Nom : Sparrow

Date de lancement : Octobre 2010

Lieu des bureaux : Paris, 3ème

Nombre d’employés : 6 (bientôt 7)

Modèle économique : L’application pour MacOSX est vendue à 7,99€. La société reçoit de plus des investissements et notamment grâce à Kima Ventures (fond d’investissement créé par Jerémie Berrebie & Xavier Niel, fondateur de Free)

Anecdotes :

  • Sparrow ne ressemble pas à Twitter pour Mac sans raison. Ils ont demandé à Loren Birchster, créateur de l’application qui a aujourd’hui rejoint l’équipe de Twitter, s’ils pouvaient utiliser ce design pour Sparrow. Loren est depuis conseiller sur le design de Sparrow.
  • Autre conseiller de choix : Dave Morin, actuellement CEO du réseau social de partage de photo Path. Dave a également été l’un des premiers membres de l’équipe de Facebook et il est ainsi le co-inventeur du Facebook Connect et de Facebook Platform. C’est grâce à lui que Sparrow a eu un contact privilégié avec Facebook pour la mise en place du Facebook Connect afin de récupérer automatiquement les avatars des personnes qui vous envoient un mail.

Points forts :

  • Vous risquez d’être plus efficace à envoyer des mails avec ce client léger.
  • L’équipe est réactive et amène des nouveautés très fréquemment.
  • Gestion complète de l’IMAP.
  • Possibilité d’ajouter des labels à vos messages.
  • Très bonne gestion du multi-compte.

Points faibles :

  • Actuellement uniquement disponible sur MacOSX, il faudra encore attendre quelques temps avant de voir les versions Windows, iOS & Android.
  • Leur application iOS est de facto sur la sellette et tributaire du bon vouloir de Apple.
  • Sparrow aborde un marché difficile puisqu’il n’est pas simple de faire changer quelqu’un de client mail (surtout que les clients mails installés d’origine sont gratuits alors que Sparrow est payant).

Pour aller plus loin :

Authors:

French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients