Mercredi 14 Novembre 2018
taille du texte
   
Vendredi, 07 Octobre 2011 17:07

Les 10 liens sur lesquels il ne fallait pas cliquer cette semaine

Rate this item
(0 Votes)
S’inventer une petite-amie  - Vous êtes célibataire et vous avez besoin, en urgence, de faire croire que vous avez une petite amie ? Fakegirlfriend.co (Faussepetiteamie.co) est un service de messagerie téléphonique fait pour vous. Il vous suffit d’envoyer, à la société qui vient de créer ce nouveau service, un message avec le nom de votre copine virtuelle. Celle-ci vous répondra avec un message du type "j’ai besoin de parler à quelqu’un… tu m’appelle ?" et, quelques minutes plus tard, votre téléphone sonnera afin de diffuser un message préenregistré qui finira de convaincre votre entourage que vous n’êtes pas seul… Disponible uniquement aux Etats-Unis, Fakegirlfriend.co est un service pour l’instant gratuit, mais son concepteur, Ricky Robinett, envisage déjà de développer plusieurs options supplémentaires payantes. Source : https://blogs.villagevoice.com/runninscared/2011/09/fakegirlfriendc.php   Les DRH et les réseaux sociaux Un graphique tiré de l'étude de Microsoft Research (DR) - Même si aucun ne s’en vantera, la pratique étant en France à la limite de la légalité, la plupart des DRH ont aujourd’hui totalement intégré les réseaux sociaux dans leur processus de recrutement. Aux Etats-Unis, les recruteurs ont moins de scrupules. Selon une étude réalisée en 2010 par "Microsoft Research", 69% d’entre eux reconnaissent avoir déjà rejeté un candidat en raison de ce qu’ils avaient vu sur internet. Parmi les raisons : 22% sont tombés sur des photos ou des commentaires "inappropriés" et 13% ont découvert que le candidat avait menti sur ses qualifications. Source : https://www.forbes.com/sites/kashmirhill/2011/10/03/what-prospective-employers-hope-to-see-in-your-facebook-account-creativity-well-roundedness-chastity/   Un Superman philippin Herbert Chavez (DR) - En 1995, Herbert Chavez a décidé de tout faire pour ressembler à son idole : Superman. Plusieurs opérations esthétiques - au moins quatre - plus tard, ce Philippin de 35 ans a atteint son but et fait la une des médias.  Source : https://www.realself.com/blog/plastic-surgery-like-superman     Des champs de maïs en hommage à la Nasa Un des champs sélectionnés par la Nasa (DR) - La Nasa, qui célèbre cette année les 50 ans du premier vol d'un américain dans l’espace, a demandé à sept fermiers de dessiner de véritables fresques dans leurs champs de maïs, en hommage à cet évènement historique. Les internautes sont invités à voter pour leur champ préféré et un gagnant, tiré au sort, gagnera un repas avec un astronaute. Source : https://blog.craftzine.com/archive/2011/10/corn_mazes_across_the_country.html   Partir en fumée Le logo (DR) - Deux policiers de l’Alabama, apparemment fans des armes à feu, viennent de lancer la société "My Holly Smoke" ("Ma sainte fumée") qui propose aux maniaques de la gâchette une fin digne de leur passion en étant incinérés, puis chargés dans des balles. Une fois le défunt réduit en cendres, et pour 850 dollars, les proches recevront pas moins de 250 cartouches pour, au choix, fusil ou pistolet. Source : https://www.usatoday.com/news/nation/story/2011-09-29/cremation-ashes-ammunition-guns-Holy-Smoke/50610712/1     La police de Brooklyn déconseille les mini-jupes Le logo de l'association "Safe Slope" (DR) - Depuis deux semaines, les policiers new-yorkais patrouillant dans le quartier de South Park Slope à Brooklyn font la chasse aux minishorts et aux jupes trop courtes. La raison : en six mois, une dizaine d’agressions sexuelles non élucidées ont en effet été recensées dans le quartier et la police craint d’avoir à faire à un violeur en série. En guise de prévention, plusieurs officiers se sont permis d’aborder dans la rue des femmes qu’ils jugeaient trop dévêtues pour leur signifier qu’elles risquaient de "provoquer" le violeur. "Il a montré mes vêtements et a dit : ‘vous ne pensez pas que votre short est un peu trop court ?" raconte l’une d’entre-elle. Une opération de "prévention" qui a, bien entendu, provoqué la colère des associations féministes ainsi que celle de l’association "Safe Slope", un collectif de résidents du quartier qui s’est récemment constitué pour aider à retrouver le responsable des agressions. Source : https://online.wsj.com/article/SB10001424052970204226204576601174240952328.html?mod=wsj_share_tweet   Deux hospitalisés après un concours de chili - Samedi dernier se tenait, dans un restaurant indien d’Edimbourg, le concours du "chili le plus épicé du monde", le terme "chili" désignant ici un plat épicé en général. Les concurrents devaient déguster, le plus rapidement possible, la terrible spécialité de la maison, le "Kismot Killer". Résultat de la compétition : deux participants hospitalisés en urgence pour de violentes douleurs au ventre. "C’était comme si j’avais une tronçonneuse dans l’estomac", raconte l’un d’entre eux, "avec de la sauce épicée sur la chaîne". Source : https://www.bbc.co.uk/news/uk-scotland-edinburgh-east-fife-15183070   Des photo de clients terrorisés - Le "Nightmare Fear Factory", un parc d’attraction fantastique situé près des chutes du Niagara aux Etats-Unis, a réussi un joli coup de pub en publiant sur internet les photos et vidéos de ses clients, surpris dans un moment d’effroi. Le site officiel était, vendredi 7 octobre, inaccessible en raison d’un trop grand nombre de connexions, mais les images sont disponibles sur leurs comptes Flickr et You Tube.Created with Admarket's flickrSLiDR. Une baleine dans un marais - En fin de semaine dernières, les habitants du village de Skeffling, situé dans le East Yorkshire à l’est de l’Angleterre, ont eu la surprise de retrouver, dans des marais situés à plus de 700 mètres du littoral, une baleine de 10 mètres. L’animal aurait été porté jusque-là par une marée d’équinoxe exceptionnellement violente. Source : https://www.dailymail.co.uk/news/article-2043105/How-did-Sei-whale-beached-middle-field-East-Yorkshire.html?ito=feeds-newsxml Les "Stick Bombs" - Mieux que les dominos, voici les "Stick Bombs", ou "bâtons sauteurs" en français, également appelés "Chinese stick puzzle" ("puzzle de bâtons chinois"), qui font un carton sur Internet. Le principe est d’imbriquer des bâtonnets de bois, par exemple ceux des glaces ou des abaisse-langues de médecin, de manière à ce que, lorsque l’on en retire un seul, l’ensemble de la construction "saute". Dans cette vidéo postée le 14 septembre, un internaute a réalisé une construction composée de 1.000 bâtonnets. Jérôme Hourdeaux - Le Nouvel Observateur Authors: 2507361.jpg
French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients