Jeudi 15 Novembre 2018
taille du texte
   
Mardi, 13 Décembre 2011 19:57

Des Américains ne veulent pas voir de musulmans à la télé

Rate this item
(0 Votes)
La chaîne de grands magasins américaines Lowe’s a suscité un tollé en décidant, sous pression de groupes conservateurs, de retirer une campagne de publicité d’une émission de téléréalité mettant en scène des musulmans. Depuis la mi-novembre, le programme "All-American Muslims" de la chaîne "Discovery Channel/TLC" propose en effet de suivre la vie quotidienne de cinq familles musulmanes dans l’Amérique post-11 septembre. Un portrait au plus proche de la réalité qui donne l’image de musulmans souvent pratiquants mais également ouverts sur les autres cultures, pacifiques et parfois même arborant tatouages et piercings. Des musulmans pas assez islamistes Mais un portrait jugé beaucoup trop complaisant pour de nombreux spectateurs et groupes conservateurs islamophobes américains. Depuis la diffusion de la première, Discovery Channel/TLC est en effet inondé de messages haineux dénonçant une entreprise de propagande et demandant le retrait du programme. Une campagne qui a également visé les sponsors et annonceurs de l’émission. Particulièrement active, la très conservatrice Florida Family Association a ainsi estimé que ce programme était une "propagande qui masque dangereusement le programme islamique et présente un danger pour les libertés des Américains et pour les valeurs traditionnelles". L’association a écrit à l’ensemble de ses membres pour leur demander d’interpeller individuellement l’un des annonceurs du programme : la chaîne de magasins Lowe’s. Face à cette intense campagne de lobbying, l’enseigne a finalement cédé en fin de semaine dernière et annoncé le retrait de sa campagne de publicité. Cette décision a déclenché une vague de réactions indignées, sur internet, mais également au sein de la classe politique américaine. Le sénateur de Californie Ted Lieu a ainsi annoncé qu’il allait étudier si ce retrait était conforme à la loi californienne. Dans le cas contraire, l’élu envisage de déposer un texte condamnant l’attitude de Lowe’s. En attendant, Ted Lieu a précisé qu’à titre personnelle il boycotterait désormais l’enseigne. Appels au boycott Une idée reprise par de nombreux internautes qui ont lancé une pétition, accompagnée d’un fil twitter et d’une page Facebook, qui rassemblait, mardi 13 décembre, plus de 21.000 signatures. Parmi celles-ci, figure celles de l’actrice américaine Mia Farrow qui a officiellement réagit sur son compte Twitter. Autre signataire de la pétition, l’homme d’affaire Russel Simmons, connu pour être le co-fondateur du label Def Jam, a annoncé sur son site qu’il allait acheter l’ensemble des espaces publicitaires abandonnés par Lowe’s. De son côté, la société a botté en touche, dans un communiqué diffusé dimanche en expliquant que cette émission était devenue un sujet beaucoup trop sensible pour prendre officiellement position. "Nous croyons qu’il est mieux de respectueusement laisser aux communautés, individus et groupes discuter des sujets de cette importance". Depuis son annonce, la page Facebook de Lowe’s a depuis été envahi de messages de soutiens, pour beaucoup islamophobes. (Cliquer ici pour lire une sélection de ces messages). Les défenseurs de la chaîne ont également ouvert leur propre compte Facebook appelant, eux, à boycotter la chaînes TLC tant qu’elle continuera à diffuser "All-American Muslims". Jérôme Hourdeaux - Le Nouvel Observateur Authors:
French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients