Mercredi 18 Juillet 2018
taille du texte
   
Vendredi, 23 Décembre 2011 09:59

Les ventes de l’iPhone déclinent en Europe continentale

Rate this item
(0 Votes)

Serait-ce une conséquence de la relative déception qu’a généré le lancement de l’iPhone 4 S, qui n’apporte pas grand chose par rapport au modèle précédent à part un Siri pas très habile en français, un processeur soi-disant deux fois plus rapide mais dont on ne voit pas vraiment la différence à l’usage, et un capteur photo certes plus performant ?

iphone 4s

Toujours est-il que si l’iPhone 4S est un succès incontestable à l’échelle mondiale et notamment aux USA où les ventes ne faiblissent pas, avec même un démarrage époustouflant et encore plus fort que pour les modèles précédents, ses parts de marché en Europe, et plus particulièrement en France et en Allemagne, semblent marquer le pas, et même s’effriter.

Selon une étude de Kantar Worldpanel ComTech rapportée par Reuters, qui porte sur une année de novembre 2010 à novembre 2011, la part de marché de l’iPhone a perdu près de 10 points en France en une année (de 29 à 20%) et 5% en Allemagne (de 27 à 22%). Dans les principaux pays européens, l’Italie et l’Espagne sont également concernées par ce mouvement à la baisse, alors que pendant le même temps le mouvement inverse s’opérait aux USA (de 25 à 36%) et en Angleterre (de 21 à 31%).

Les analystes expliquent cette désaffection par des raisons principalement économiques, liées à la crise financière qui frappe actuellement l’Europe, rendant les consommateurs très prudents et hésitants quand il s’agit d’investir dans des gadgets coûteux comme l’iPhone.

Pendant ce temps Android continue à progresser fortement, d’une part grâce aux choix proposé mais également aux prix qui sont souvent inférieurs aux offres iPhone (Orange fait par exemple actuellement une promotion sur le Samsung Galaxy S2 vendu 19 euros dans certaines conditions). Ainsi le système d’exploitation mobile de Google occupe-t-il maintenant entre 46 et 61% de parts de marché selon les pays, avec une domination significative en Allemagne (61%).

Mais il se peut qu’Apple ne soit pas particulièrement préoccupé par ces chiffres déclinants dans certains pays d’Europe. Car non seulement le marché US, UK et australien continuent à progresser, mais, comme l’indique Cnet, à Cupertino on lorgne surtout du côté de la Chine qui représente un marché potentiel de près de 650 millions de consommateurs probablement tout acquis à la cause iPhone et qui n’attendent que des offres décentes d’un opérateur comme Chine Mobile pour ouvrir leur porte-monnaie.

Cela étant, Apple ne peut nier la pression de la concurrence, et pas seulement celle d’Android. L’arrivée d’un Nokia Lumia par exemple, l’accueil plutôt favorable qu’il a reçu et les moyens importants que mettent Microsoft et Nokia pour promouvoir Windows Phone et leur partenariat ajoutent un cran supplémentaire à cette pression, obligeant Apple à un sans-faute pour le successeur de l’iPhone 4/4S…

Authors:

French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients