Dimanche 23 Juillet 2017
taille du texte
   
Mardi, 03 Janvier 2012 16:28

SOPA (Stop Online Piracy Act) aux USA : menace de censure et activisme des internautes

Rate this item
(0 Votes)

Article rédigé par François Briod, observateur des enjeux de l’éducation sur internet, co-fondateur d’une ONG qui soutient un village au Cameroun et rédacteur sur Post-Wit.

Le Stop Online Piracy Act (SOPA) est un projet de loi américain visant à lutter contre la violation du droit d’auteur sur internet en donnant une plus grande marge de manoeuvre aux ayants-droits. Les sites internet proposant du contenu protégé, tout comme les plates-formes ou réseaux facilitant la violation du droit d’auteur sombreraient dans l’illégalité. Par exemple, des services comme Flickr ou Vimeo pourrait être mis en danger.

SOPA

Toute une série de mesures contre les sites contrevenants sont prévues par le SOPA, dont l’interruption du référencement par les sites de recherche, la suspension des revenus obtenus par les régies publicitaires, le blocage des transactions par les intermédiaires financiers (de type Paypal) et le blocage de l’accès au site depuis les fournisseurs d’accès internet. À noter également que proposer en streaming du contenu protégé deviendrait aussi illégal.

Des conséquences hors des frontières américaines

Un grand nombre de sites internet utilisés par des internautes du monde entier sont hébergés aux USA et la loi prévoit aussi la possibilité de réclamer des sanctions judiciaires contre les sites hors des États-Unis contrevenants à la lois américaines. Sachant que la plus part des grands acteurs du web ont leur siège aux États-Unis, il est clair que, si cette loi est adoptée par le congrès américain, elle aura des répercussions sur le web dans son ensemble !

Réactions et activisme des internautes

Face à cette menace de censure, un grand nombre d’internautes et de personnalités du web s’est manifesté contre ce projet. Lire la lettre ouverte des entrepr Le message s’est propagé sur reddit et twitter. Certains blogs recueillaient des signatures contre le projet.

Un mouvement intéressant d’activisme de la part d’internautes a vu le jour alors que GoDaddy, le plus grand registraire de nom de domaine, a officiellement donné son soutien à la proposition de loi. Des réactions virulentes se sont vite propagées. Un mouvement de boycott a vu le jour sur reddit, proposant aux internautes détenteurs de noms de domaine chez GoDaddy de les faire migrer vers d’autres services. Jimmy Wales de Wikipedia a annoncé son soutient à ce mouvement de boycott. Pour avoir une idée de l’ampleur: c’est plus de 23’000 noms de domaine qui ont quitté GoDaddy pour la seule journée du 23 décembre.

SOPA (Stop Online Piracy Act) aux USA : menace de censure et activisme des internautes

Depuis, l’entreprise a successivement retirer son soutien au projet de lois, puis s’est même opposée publiquement à celle-ci.

Alors que la liberté d’expression et d’action est l’une des valeurs fondatrices de la culture d’internet, il n’est pas étonnant de voir des voix s’élever contre ce projet qui vise à museler les droits des internautes et des entreprises sur internet. Ce qui est étonnant, c’est de voir le gouvernement et des entreprises comme Godaddy défendrent de telles positions, sans envisager les réactions et conséquences qu’elles engendreront.

Authors:

French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients