Mercredi 26 Avril 2017
taille du texte
   
Mercredi, 04 Janvier 2012 16:24

Test utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

Rate this item
(0 Votes)

Le Samsung Galaxy Nexus est arrivé sans trop prévenir dans un contexte de fin d’année déjà fort encombré sur le marché des smartphones (ou des superphones), entre l’iPhone 4S, le Galaxy S2, le Galaxy Note, le Nokia Lumia 800 et le Motorola RAZR pour ne citer que les principaux.

Samsung Galaxy Nexus

Et pourtant il s’est vite fait remarquer, et ce pour trois raisons principales : son form-factor (avec écran incurvé), sa finesse et surtout parce-qu’il est le premier smartphone à embarquer la dernière version d’Android, la 4.0, autrement nommée « Ice Cream Sandwich ». Et cela pourrait tout changer. Je l’ai en main et l’utilise au quotidien à mi-temps en alternance avec mon iPhone depuis un petit mois et le moment est venu de vous présenter mon test. Revue de détail, avec un focus particulier sur Android 4.0.

Prise en main, premières impressions

Les éditeurs de sites et blogs high-tech sont bombardés de nouveautés, et nous pourrions finir par être un peu blasés. Et pourtant avec ce Galaxy Nexus, dès la réception du colis, puis l’ouverture et la prise en main de la bête, l’effet Wow est garanti, comme quoi on peut encore s’émouvoir en découvrant un smartphone. Les raisons sont difficiles à expliquer, mais avec ce Galaxy Nexus on se sent tout de suite bien, très bien même. Il est beau, bien présenté dans un joli coffret (on ne répètera jamais assez l’importance du packaging pour la première impression), et très agréable à prendre en main, presque « organique ». Sa finesse, sa légèreté (145g !) et ses courbes en font un objet particulièrement doux à manipuler. De plus, son grand écran Super AMOLED légèrement incurvé de 4,65 pouces et de résolution 1280×720 (contre 3,5 pour un iPhone ou 4,3 pour un Galaxy S2) envoie du beau plein les mirettes. La surface arrière de la coque est dans une sorte de résine synthétique faites d’alvéoles anti-dérapantes conférant à l’engin un look un peu « carbone » du meilleur effet. Point négatif, mais c’est une tendance actuellement chez Samsung : retirer et remettre cette « peau » flexible et ultra-fine à chaque changement de carte SIM confine très rapidement à la corvée insupportable à côté de laquelle une épreuve de Koh-Lantah ressemble à une simple formalité administrative.

Samsung Galaxy Nexus

Le package : qu’y a-t-il dans la boîte ?

Dans la longue boîte, ici aussi pas de surprise, on retrouve le minimum syndical auquel nous ont maintenant habitués les constructeurs (il est loin le temps des docks inclus…), à savoir :

  • le Samsung Galaxy Nexus
  • un guide de démarrage rapide
  • un chargeur avec câble mini-USB indépendant (grosse tendance actuelle, on a la même chose avec le Nokia Lumia et le BlackBerry Bold 9900, probablement un début de convergence vers le chargeur universel)
  • une paire d’oreillettes audio
  • et puis c’est tout.

Fonctionnement, ergonomie : alors, Android 4.0 ?

Quand on connait un peu Android, on n’est pas dépaysé par le nouvel environnement proposé par Android 4.0 Ice Cream Sandwich car la logique est à peu près la même que celle des versions précédentes : un écran d’accueil complètement personnalisable et une succession d’écrans et de widgets dans lesquels vous pouvez à peu près faire ce que vous voulez en termes de placement d’applications, de raccourcis et de préférences. Cela étant je ne suis pas fan de l’écran d’accueil par défaut, vide à part l’affichage d’un raccourci vers les apps Google pré-installées, d’un autre vers l’appareil-photo et de l’horloge à aiguilles. Du point de vue esthétique pas de grand bouleversement : on retrouve ce qui caractérise Android, à savoir un design un peu kitsch – c’est mon avis personnel et il n’engage que moi – avec un fond d’écran que les esthètes changeront probablement assez rapidement.

Samsung Galaxy Nexus

Samsung Galaxy Nexus

Cela dit, c’est certainement ici que l’évolution est la plus marquante : Android 4.0 est un véritable plaisir à utiliser tant le système est réactif et – enfin – réellement fluide, avec des animations très subtiles de transition entre écrans qui en font toute la saveur. On retrouve ce plaisir de naviguer en douceur dans les menus que j’ai déjà souvent vanté sur Windows Phone par exemple, et qui faisait jusque-là tant défaut à Android. Tout se passe tranquillement d’un effleurement du bout du doigt sur le grand écran tactile capacitif multipoints et les faux-clics si énervants dans les précédentes versions ont enfin quasiment disparu du paysage. Il faut dire aussi que le moteur puissant de l’engin, à savoir un bon processeur dual core cadencé à 1,2 GHz n’y est pas étranger : on en a sous le pied et les lags (ralentissements) sont pratiquement inexistants. Bref, l’utilisation au quotidien du Galaxy Nexus s’avère être un véritable plaisir, et pas seulement un truc utilitaire. Je crois que je l’ai déjà dit dans des tests précédents : c’est important le plaisir, la dimension ludique, tout ça, pour un tel objet.

Du côté des autres nouveautés d’Android 4.0 on notera Face Unlock, une fonctionnalité de reconnaissance visuelle qui permet de déverrouiller l’appareil en approchant son visage de l’écran. Cela fonctionne, c’est rapide, mais comme l’indique l’avertissement dans les paramètres, cela reste moins sûr qu’un code ou un mouvement sur l’écran car le système de reconnaissance peut confondre votre visage avec celui de quelqu’un qui vous ressemble. Autre spécificité : Android Beam, qui permet d’échanger des données via la puce NFC entre deux Nexus en les mettant simplement en contact dos à dos. Nous avions déjà eu un aperçu du NFC avec le BlackBerry Bold 9900.

Téléphonie

Comme dans mon précédent test du Galaxy Note, je suis tenté de me répéter, car on sait que Samsung a fait ses preuves de ce point de vue : la sensibilité au réseau est correcte, l’ergonomie de la fonction téléphonie est bonne (sans plus, il faut parfois regarder à deux fois pour trouver une fonction, ce n’est pas aussi naturel et fluide que cela devrait l’être) et la qualité audio des appels est satisfaisante. C’est un vrai téléphone et mine de rien c’est important, pour un téléphone.

Ecran et clavier

Je ne pourrais pas dire exactement à quoi cela est dû, mais le clavier sur Android 4.0 a fait d’énormes progrès, et ce qui était jusqu’alors pour moi une corvée sur Android devient enfin un truc rapide, efficace et agréable : je saisis du texte sur le Nexus aussi vite, voire plus vite, que sur mon iPhone, avec un taux d’erreur très faible. De plus la suggestion intelligente de mots, qui ressemble fort à celle de Windows Phone, est proche de la perfection, et fluidifie encore un peu plus la saisie de texte. De ce point de vue c’est une vraie réussite.

Test utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

L’écran quant à lui fait bien le job : fluide, réactif, lumineux, bien contrasté, offrant des noirs profonds et un très bon rendu des couleurs, il ne souffre d’aucun reproche particulier et se situe dans le haut du panier de la norme actuelle. Du point de vue des commandes, comme c’est maintenant la tradition avec Android, il n’y a pas de bouton physique en façade, mais trois boutons que l’on connaissait déjà sur Gingerbread version tablettes, à savoir le bouton Home central, le bouton de retour à l’écran précédent et le bouton qui permet de naviguer dans les applications ouvertes en mode multi-tâche. Les seuls boutons physiques se situent sur la tranche de l’appareil : à droite le bouton marche-arrêt mise en veille, à gauche le bouton de volume.

Photo, vidéo

Le Galaxy Nexus propose trois modes de prise de vue : photo, vidéo et panorama. Le capteur de 5 megapixels avec auot-focus et prise instantanée sans délai fait son travail correctement par temps clair et lumière naturelle, mais ça se gâte un peu dès que la luminosité baisse, avec l’apparition de grain. Il est cependant possible de retoucher ses photos avec l’éditeur intégré. En vidéo c’est tout à fait correct puisque le capteur permet de filmer en full HD 1080p, puis de monter et éditer ses vidéos directement sur l’appareil à l’aide de Movie Studio. Le Galaxy Nexus est en outre doté d’un capteur photo en façade de 1,3 megapixels pour les auto-portraits et les appels vidéo (notamment avec les vidéo-bulles Google+).

Le mode Panorama permet de shooter des scènes à 180 degrés d’une traite, en maintenant le doigt sur le déclencheur pendant que l’on balaie le paysage de gauche à droite. C’est simple et efficace à condition de ne pas aller trop vite (l’application vous prévient si vous êtes trop pressé) et le rendu est de bonne qualité. Voir les photos et vidéos ci-après, faites avec le Galaxy Nexus et non retouchées (cliquer sur les photos pour les voir en grand format).

Test utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

Test utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

Test utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

Test utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

Test utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

GPS, navigation, Maps

La réputation des fonctions GPS sur Android n’est plus à faire, et notamment la fonction Google Maps Navigation, qui est tout simplement bluffante pour une application gratuite, avec ses commandes vocales et l’affichage 2D/3D intégrant l’imagerie satellite issue de Maps/Earth. La dernière version embarquée dans le Nexus reste du même niveau : c’est fluide et précis. Avec ce type d’application plus besoin d’investir dans un GPS autonome, à cela près cependant qu’il faut avoir un bon forfait mobile et être couvert par un réseau fiable, notamment en cas de voyage routier à l’étranger, car les cartes se chargent au fil de l’eau via le réseau 3G.

Samsung Galaxy Nexus GPS

Autonomie

Bon de ce point de vue, d’après ce que j’ai pu tester, rien de transcendant. Avec la batterie de 1850mAh, on est dans la bonne moyenne standard d’un smartphone, à savoir une journée en utilisation « normale » à savoir quelques coups de fil, un peu de surf et de mail en 3G et WiFi et la visualisation de quelques vidéos. C’est mieux qu’un iPhone 4S et qu’un Galaxy S2, mais on aimerait encore un peu plus, histoire de pouvoir partir pour une journée complète de travail la conscience tranquille sans commencer à angoisser en fin d’après-midi pour trouver un point de recharge.

Test utilisateur : Samsung Galaxy NexusTest utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

Test utilisateur : Samsung Galaxy NexusTest utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

Test utilisateur : Samsung Galaxy NexusTest utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

Test utilisateur : Samsung Galaxy NexusTest utilisateur : Samsung Galaxy Nexus

En conclusion

Le Samsung Galaxy Nexus est selon moi le meilleur smartphone Android du moment, si l’on met de côté le Galaxy Note, qui joue dans une catégorie un peu à part. C’est le premier superphone Android pour lequel j’ai eu un coup de coeur immédiat, dès la première prise en main. Avec la nouvelle version Android 4.0, tout devient plus facile, plus fluide, plus évident, et plus ludique. L’appareil est beau, agréable à manipuler, puissant, stable et offre d’origine une palette de fonctionnalités et de possibilités impressionnantes. Ajoutez à cela la parfaite intégration des services Google et les dizaines de milliers d’applications disponibles sur l’Android Market, et vous avez une machine de guerre. Concernant Android 4.0, la valeur ajoutée de son intégration tient surtout au fait qu’il s’agit maintenant d’un OS unique destiné aux smartphones et aux tablettes. C’est sur ce point que l’on pourra réellement juger de sa pertinence et de sa qualité, et non pas seulement en le testant sur un seul smartphone. Nous aurons certainement l’occasion d’en reparler lors d’un test à venir sur une tablette.

Le Samsung Galaxy Nexus est disponible entre autres chez Expansys au prix de 629,99 euros TTC en version 16Go hors promotion ou subvention opérateur. J’en profite pour remercier Expansys pour le prêt qui m’a permis de réaliser le test de cet appareil.

Voir le site dédié chez Google et chez Samsung.

J’aime bien

  • le format
  • le design
  • le grand écran incurvé
  • la finesse, le poids
  • la réactivité du système
  • les fonctionnalités
  • Android 4.0

J’aime moins

  • autonomie un peu juste
  • prix « nu » prohibitif
  • encore quelques points d’ergonomie perfectibles

Caractéristiques du Samsung Galaxy Nexus

  • Ecran 4.65 » Super Amoled HD 16 millions de couleurs
  • Processeur Dual-Core 1,2 GHz
  • 1er Smartphone sous Android 4.0
  • Lecteur et enregistreur Full-HD
  • Bande GSM&EDGE : 850 / 900 / 1800 / 1900 MHz
  • Bande 3G : 850 / 900 / 1700 / 1900 / 2100 MHz
  • Réseau et données : 3G HSPA+ 21Mbps / HSUPA 5.76Mbps
  • Dimensions (HxLxP) : 135.5 x 67.94 x 8.94 mm
  • Résolution appareil photo 5 Mégapixels
  • Zoom numérique / optique Zoom numérique x8
  • Flash LED
  • Mise au point automatique Autofocus
  • Mode de capture Cliché unique / Panorama
  • Balance des Blancs Automatique / Lumière naturelle / Incandescent / Fluorescent / Nuageux
  • Lecteur vidéo H.263 / H.264 / MPEG4 / VC-1
  • Enregistreur vidéo HD 1080p
  • Messagerie vidéo H.263+AMR NB
  • Lecteur audio AAC / AAC+ / AMR / AMR-NB / eAAC+ / MP3
  • Sonneries MP3
  • Bluetooth     BT 3.0 + EDR
  • USB 2.0 High Speed
  • Stockage de masse USB
  • Navigateur HTML Internet Android Internet HTML
  • WiFi a/b/g/n
  • AGPS
  • NFC

Authors:

French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients