Vendredi 22 Novembre 2019
taille du texte
   
Jeudi, 29 Septembre 2011 08:00

Stypi : Google Wave… en mieux ?

Rate this item
(0 Votes)
Stypi : Google Wave… en mieux ?

Là où Google a échoué, certains espèrent réussir. Voici le pari que viennent de prendre les fondateurs de Stypi : relancer l’idée d’une plateforme de travail collaboratif à la Google Wave !

Petit flashback

Nous sommes en 2008. De l’autre côté de l’Atlantique, EtherPad, un projet parmi tant d’autres propulsés par Y Combinator, fonctionne plutôt bien. Celui-ci permet d’éditer en ligne, en temps réel, et avec d’autres personnes de simples documents texte. Un système de messagerie instantanée y est même intégré. Le service séduit un grand nombre d’utilisateurs par son efficacité et sa réactivité. Celui-ci commence alors même à être perçu comme une menace pour l’éditeur de Google, GDocs.

Sitôt dit, sitôt fait. En 2009, le géant de l’Internet rachète la société AppJet, à la tête de cette application, et décide d’exploiter le potentiel d’EtherPad pour la mise en place de son nouveau service : Google Wave.

Comme vous le savez déjà, Wave a été un des plus gros flops de Google (pour les intéressés, l’infographie suivante regroupe pas mal de perles googlesques dans ce domaine). Le service, lancé en mai 2009, a pour but de permettre à ses utilisateurs d’éditer des documents tout en communiquant entre eux via un chat intégré.

Malgré l’encensement du service par la presse, le public ne s’y est que très faiblement intéressé, poussant Google à l’abandonner au bout d’un an seulement. Le projet est désormais passé dans le monde de l’open source, sous le nom d’Apache Wave.

Revenons à nos moutons

Récemment, deux étudiants fraîchement diplômés de l’université de Stanford, Jason Chen et Byron Milligan, ont décidé de remettre le projet déchu de Google au goût du jour. Leur site, Stypi, est doté d’une interface simple et épurée de toute fioriture, annonçant la couleur dès le début. Si vous êtes ici, c’est simplement pour entrer du texte et le partager rapidement.

L’éditeur de texte, assez orienté sur la rédaction de codes sources, vous propose de sélectionner le langage de programmation concerné (C/C++, Java, PHP, Python et j’en passe). Vous pouvez par la même occasion modifier votre thème, partager les URLs de vos fichiers, organiser vos documents, et activer le mode plein écran. Un chat en temps réel a bien entendu été intégré.

Une autre fonctionnalité, prénommée « Playback« , vous permet de visualiser l’évolution de votre fichier au cours des modifications effectuées à la manière d’un clip vidéo. A l’activation de cette option, une petite timeline apparaît. Vous pouvez choisir de lire simplement l’aperçu, ou de le consulter étape par étape, à la manière des différentes frames d’une application Flash.

Je vous vois venir de loin, ne vous inquiétez pas ! Il est vrai que Google Docs possède toutes ces fonctionnalités désormais (et bien plus encore). Alors, quel est le véritable intérêt de Stypi dans ce cas ? C’est assez simple. Stypi est (beaucoup) plus rapide que GDocs, car plus léger, et bien plus agréable pour l’édition de code — ce qui, il est vrai, restreint pour l’instant son champ d’utilisateurs. Maintenant, reste à voir si cette solution va tenir la route face aux systèmes de commit en place depuis bien longtemps !

L’équipe compte cependant améliorer le service dans un futur proche, afin que celui-ci soit accessible à n’importe qui souhaitant travailler de manière collaborative sur un document. Google Docs n’a certainement pas de soucis à se faire face à cette startup, mais il sera intéressant de voir dans quel sens celle-ci va évoluer pour les mois à venir !

Authors:

French (Fr)English (United Kingdom)

logo-noemi

Parmi nos clients